LE FESTIVAL

" Il est grand temps de rallumer les étoiles "

Guillaume Apollinaire

Merci ! car c'est un « vrai petit miracle » de lancer la dix-neuvième édition de "Eclats, le festival de la voix au Pays de Dieulefit" malgré les contraintes et dans le respect des mesures sanitaires,

 La COVID a balayé toute certitude. La seule que nous gardions, c’était le désir de maintien de ces rencontres faites de spectacles, de culture et de musique sur le territoire. Il y avait nécessité à se maintenir, aujourd'hui, nous pourrions même dire à redémarrer tant la tâche était grande...

Une vie culturelle riche et inclusive est essentielle au savoir-vivre ensemble dans de petites localités. Alors, malgré la limitation de jauges, les frais engagés pour le respect des « normes sanitaires », les diminutions et annulations de partenariats et mécénats privés (les entreprises locales qui nous sponsorisent ont énormément souffert, avec un personnel au chômage, des carnets de commandes vides) et parce que les partenaires publics ont tous joué le jeu et maintenu leurs subventions, … On a compté nos sous, listé et redéfini nos priorités : payer les artistes et techniciens (peu voir très peu), trouver les moyens matériels et humains pour produire et monter le festival. On a supprimé tout ce qui n’était pas « indispensable », et tout le monde s’est mobilisé pour que ça puisse marcher, ce qui ne nous empêche pas d’innover cette année avec la mise en place d’une billetterie solidaire : la billetterie Merci !,

Le festival est un objet social d'appartenance collective qui fait sens aujourd'hui encore plus qu'hier.

Nous allons devoir vivre avec le virus pendant de nombreux mois. Pour tous, les conséquences vont s’étaler dans le temps. Il faut ouvrir des espaces d'expression culturelle différents et considérer les nécessités de chacun sans faire violence, sans heurter en redéfinissant des conditions respectueuses du public. Nous avons ainsi essayé de transformer les mesures sanitaires en atouts en spatialisant différemment les propositions artistiques pour provoquer de nouvelles conditions d’écoute.

En six semaines, le festival s'est réinventé grâce à "des personnalités, des acteurs locaux, des aides et encouragements verbaux » mais aussi et surtout grâce à des artistes désireux et volontaires de se produire en soutien à cette entreprise qui est la vôtre.

Il s’adresse à tous et s'éclate dans des lieux et sur des thèmes si différents que vous devriez trouver les vôtres…

 Au programme : chants Karnatiques, Tango, Swing, Rock/Folk, récitals Lyriques, soirée cabaret, piano bar, comédiens itinérants, interventions impromptues, ateliers théâtre et musique Karnatique , piano bar, rencontres, spectacle jeune public, une carte d'artistes en commande à domicile : « Eclats chez soi »....

 

Soyons humains et responsables.

A l’immense plaisir de vous revoir, cher public solidaire, nous vous disons « Merci ! ».